Caisse nationale du réseau des Urssaf

Acoss Stat n° 298 - Décembre 2019
La masse salariale et les effectifs salariés du secteur privé au troisième trimestre 2019

Les effectifs salariés du secteur privé progressent de 0,2 % au troisième trimestre 2019 (+ 34 100 postes), un rythme légèrement inférieur à celui du trimestre dernier (+ 0,3 %). Sur un an, ils augmentent de 1,4 % (+ 251 000 postes). Hors intérimaires, les effectifs salariés sont en hausse de 0,2 % sur le trimestre et de 1,5 % sur un an (+ 259 000 postes).

Le salaire moyen par tête (SMPT) progresse de 0,9 % au troisième trimestre 2019 comme au trimestre précédent. Sur un an, il s’accroit  de 2,3 %. En comparaison, les prix à la consommation hors tabac de l’ensemble des ménages diminuent de 0,1 % ce trimestre ; ils augmentent de 0,8 % sur un an.

Au total, la masse salariale (soumise à cotisations sociales) croît de 1,1 % au troisième trimestre 2019, soit légèrement moins qu’au deuxième (+ 1,3 %). Sur un an, elle progresse de 3,7 %.

Les effectifs salariés de l’industrie sont stables au troisième trimestre 2019 pour le deuxième trimestre consécutif. Sur un an, ils augmentent de 0,5 % (soit +16 400 postes).

Dans la construction, les effectifs salariés progressent de 0,6 % au troisième trimestre 2019 (+ 9 500 postes). Sur un an, la croissance se poursuit : + 3,2 % ce trimestre, soit + 45 300 postes (+ 3,0 % le trimestre dernier).

Dans le tertiaire hors intérimaires, les effectifs salariés augmentent de 0,2 % (+ 26 700 postes), après + 0,3 % et + 0,5 % aux trimestres précédents, confirmant ainsi le ralentissement constaté depuis le début de l’année. Sur un an, la hausse reste cependant forte : + 1,5 %, soit + 197 400 postes. Cette croissance est notamment portée par les activités informatiques et les activités juridiques, de conseil et d’ingénierie.

Les effectifs intérimaires continuent leur repli (‑ 0,4 % ce trimestre après une baisse identique au deuxième trimestre). A l’exception du premier trimestre 2019, ils diminuent de façon continue depuis le début de l’année 2018. Sur un an, ils baissent de 1,0 %, soit - 8 000 postes.

Au troisième trimestre 2019, les effectifs salariés progressent dans presque toutes les régions. Seules les régions situées au quart nord-est (la Bourgogne-Franche-Comté, le Grand Est et les Hauts de France) perdent des postes salariés.

Mis à jour le 10/12/2019

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites et pour vous permettre de partager des contenus de notre site via les réseaux sociaux. Pour en savoir plus.

x