Caisse nationale du réseau des Urssaf

L’année 2019 a été marquée par le transfert de nouvelles missions au réseau, la poursuite du déploiement de la loi pour un Etat au service d’une société de confiance (Essoc) et le lancement de nouveaux dispositifs innovants permettant de poursuivre son objectif d’amélioration de l’accompagnement de ses différents publics.

Pour accompagner ces transformations, le réseau a lancé en 2019 la démarche InspiRe, qui consiste à mener une réflexion globale sur son identité et son positionnement. Inauguré par une phase d’écoute collective des collaborateurs, des usagers et des partenaires, le projet InspiRe devrait aboutir en 2020.

Couv-RA.jpg

Lire le rapport d'activité 2019


Les temps forts de 2019

Le transfert de nouvelles missions au réseau du recouvrement :

L’extension du périmètre des missions du réseau a rythmé l’année 2019, avec notamment la mise en œuvre du prélèvement à la source, la finalisation du transfert de nouvelles collectes et de nouveaux publics, comme le recouvrement des cotisations des VRP, des diffuseurs, artistes-auteurs et de la contribution à la formation professionnelle des artisans. La poursuite de l’intégration progressive du Régime Social des Indépendants, a également fait partie des faits marquants de 2019.

L’application de la loi Essoc :

La mise en œuvre de la loi Essoc a permis de conforter les orientations du réseau en matière de relation avec les usagers. L’Acoss a ainsi généralisé en 2019 la présence de médiateurs au sein de chaque Urssaf afin de répondre aux usagers insatisfaits et a également pleinement intégré le droit à l’erreur dans ses activités.  

Le déploiement de nouveaux dispositifs au service des usagers :

Conformément à la feuille de route 2018-2022 (Convention d’objectifs et de gestion (Cog) signée avec l’Etat), le réseau a poursuivi sa dynamique de simplification des services aux usagers, en s’appuyant notamment sur des dispositifs et des interfaces innovantes. Pour les particuliers employeurs, cela s’est traduit, par exemple, par la mise à disposition des services Cesu+ et Pajemploi+, qui facilitent leurs démarches en confiant à l’Urssaf l’intégralité du processus de rémunération et le prélèvement à la source.

Pour les créateurs d’entreprise, le site mon-entreprise.fr, lancé en 2019, offre un point d’accès unique aux informations et aux outils opérationnels de création (choix du statut juridique, liste des formalités, simulateurs d’activité, de revenus, de coûts de recrutement, etc.) et leur permet de mieux appréhender leur parcours créateur.

Pour renforcer l’accompagnement des entreprises en difficultés, la Convention dite « Signaux Faibles » a également été signée en 2019. Elle met l’intelligence artificielle au service de la détection précoce des entreprises présentant des risques de défaillance, afin de leur proposer un accompagnement adapté.

La dynamique d’innovation et d’amélioration des services a aussi été confortée par l’inauguration du Lab Urssaf, en novembre 2019.

Les chiffres clés de 2019

534,4 Mds € encaissés en 2019 dont 476,1 Mds € au titre du recouvrement et 58,3 Mds € au titre de la gestion commune de trésorerie du régime général

171,3 Mds € encaissés directement par l’Acoss

0,24 € pour 100 € encaissés, c’est le coût de gestion 2019 pour la Branche

9,8 millions de comptes cotisants.

Pour aller plus loin et retrouver l’ensemble de ces publications sur www.acoss.fr – rubrique « L’Acoss et les Urssaf » / documents de référence.

Mis à jour le 21/07/2020

Documents de référence

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites et pour vous permettre de partager des contenus de notre site via les réseaux sociaux. Pour en savoir plus.

x